Histoire

LA PETITE HISTOIRE DE

SAINT JEAN LHERM

Saint Jean Lherm est une petite commune située à 3 kilomètres à l’Est de Montastruc la Conseillère.

Héraldique : d’argent au pairle de sinople. La représentation du blason antérieur à la révolution Française a disparu.

Historique :

Dès le 17e siècle, 2 seigneuries existaient à Saint Jean Lherm : la seigneurie de Lagarde et la seigneurie de Madron. Les 2 communautés ayant chacune un seigneur relevaient de la baronnie de Verfeil et dépendaient de la Temporalité de l’Archevêque de Toulouse.

1-Seigneurie de Lagarde :

Elle formait à elle seule une communauté de 8 à 10 feux. Fut rattachée à la communauté de St Jean Lherm fin 17e. Après avoir appartenu au sieur de Morlas, puis au sieur de Caunes, conseiller au Parlement de Toulouse, elle est donnée en héritage à Riquet de Bonrepos (fils de Paul, le constructeur du Canal du Midi) avant d’être achetée par Melle de Braconne en 1780 déjà propriétaire de Madron. A sa mort, partagé entre Mr Pastoureau et Mr de Salvy, le domaine est racheté en 1804 par Mr Guilhot, inspecteur des Finances et jusqu’à ce jour, reste propriété de la famille. En 1892, grand incendie mais reconstruction.

Famille Guilhot de Lagarde :

Prostestante, propriétaire du château de Ferrières (Castres), gouverneur de Castres. Se battent avec les Religionnaires et perdent ainsi leurs titres de noblesse ainsi qu’une partie de leurs biens. Converti au catholicisme, Mr Pierre Guilhot obtient par ordonnance du roi Louis XVIII en 1815, le droit de s’appeler Guilhot de Lagarde. Mr. Paul Guilhot de Lagarde marié à une sœur Batailliez, crée une magnanerie à Verfeil et les villages environnants participent à l’élevage des vers à soie d’où la plantation de muriers encore visibles. Michel Guilhot fut le maire de la commune de 1944 à 2001.

2-Seigneurie de Madron :

Très important domaine, Trésoriers généraux de France, Capitouls, seigneurs de St Jean Lherm.

Un château reconstruit en 1771, fut démoli en 1924 en raison de son mauvais état.

Les murs intérieurs étaient en briques crues, les extérieurs en briques cuites, assemblées avec du mortier de terre, dans lequel il ne rentrait ni sable, ni chaux, ni ciment.

Le domaine comprenait aussi 8 métairies : Ensalles, La Garrigue, le Picagnou,  Pescamps,  Aumarty, Capourumat, et 2 moulins, l’un à vent au village, l’autre à eau sur l’Aragou.

Dès la fin de la révolution, le domaine passe dans diverses mains : Batailliez (avocat, maire de 1802 à 1835, à l’origine du projet, non abouti, d’une usine de sucre indigène (betterave sucrière) dans la région, Courtois, Ramondens (morcellement de la propriété et disparition des bois), Montano (Dr  de la Cie d’Assurances la Nationale), Massol (fille de Mr Montano, mère de J Massol).

Une 3e seigneurie existait au 17e : la seigneurie de Goyrans, dont le château se trouvait au sud du village. Ce château à été démoli début du 19e siècle en raison de son mauvais état. On retrouve trace d’un hommage à Saint Jean Lherm en décembre 1389 par le Noble Louis de Goiran.

Quelques dates…

1273 : les Garrigues sont les seigneurs de St Jean Lherm et de Roquesérière. Georges fut capitoul en 1306.

A la fin du 15e siècle, une partie des biens des Garrigues passa aux mains de la famille Nougaret-Roquesérière.

A la même époque, les sires de Barravy possédaient plusieurs biens à St Jean Lherm.

1328 : la communauté avait le sire de Goyrans comme seigneur.

1542 : G Doulcet, capitoul était à la tête de la seigneurie. Elle fut vendue, en 1565, 1050 livres en vertu de la bulle du pape Pie IV pour le paiement de la taxe imposée à l’archevêque de Toulouse.

Aux 17 et 18e siècles, les familles de Goyrans et de Madron se partageaient la seigneurie.

En 1722, Guillaume de Goyrans possédait au village, le château de Blanconne ou Goyrans. Il épousa Anne de Madron, fille de Pierre de Madron, Trésorier Général de France et seigneur de St Jean Lherm : il devint coseigneur.

En 1783, Melle de Blanconne, petite fille de Pierre de Madron, habitait le château de Madron. Restée sur son domaine pendant la révolution, elle subit quelques taxes en tant qu’aristocrate.

Eglises de Saint Jean Lherm :

Plusieurs édifices :

L’église paroissiale du village

Une chapelle au hameau de Lagarde

Une chapelle au château de Ferrus, propriété de Barthélémy Toulouse-Lautrec, décédé en 1784.

En 1761, construction d’une chapelle au château de Madron à la demande du seigneur, âgé et infirme.

Au cours des guerres de religion, 1585, le consul Guillaume Sicard et Jean Grimald, craignant les Huguenots, confient les objets cultuels à A .Gaubert (orfèvre: croix d’argent, custode, ciboire et coffret d’argent, petite coupe, reliquaire, calices, patènes et ornements sacerdotaux).

Ces objets furent rendus à la paroisse en 1589.

Malgré les restaurations, l’église fut démolie en 1896.

Début 1897, grâce aux dons de Dom Saturnin de Gauléjac, cousin de M Guilhot de Lagarde et procureur de la Grande Chartreuse, pose de la première pierre de la nouvelle église par l’abbé Pujol, curé de Montpitol la Soulade, sur les traces de la précédente. L’église est achevée début 1898 grâce à plusieurs dons. La nouvelle église conserve dans la tourelle de l’escalier qui monte aux tribunes 3 pierres de la précédente, datées de 1562,1604 et 1624 ainsi que le bénitier de marbre daté de 1606. Les registres paroissiaux de St Jean Lherm vont de 1705 à 1792.

Maires :

Batailliez : 1802 à 1835

Isaac Guilhot : 1835- ?

Raymond Durand : 1908-1929

Michel Guilhot : 1944-2001

Gérard Parache : 2001-2020

Bonneton Eliséo : 2020

Vestiges / objets :

Préhistoire :

Quelques quartzites taillés, 1 biface, silex à Bordeneuve et Lagarrigue.

Histoire :

Tuiles plates, tessons de céramique, amphores, anse à sillon médian et culot en terre rouge pointillée de sable autour de Bordeneuve.

Vestiges archéo du 2e s ap JC environ, Haut Empire.

Vestiges gallo-romains dans les champs de Frescati (Coussac), de Lagarrigue et Madron

Silos creusés dans le rocher dans la cour du château de Lagarde.

Sources :

La seigneurie de Madron, document en possession de M. A. Massol rédigé par Paul Mercadal en 1981.

Paul Mercadal “Montastruc la Conseillère et ses environs” édité au 4 ème trimestre 1973

Commune de St Jean Lherm, historique du POS, réalisé en 1998